Délamination

Il faut remonter aussi loin qu’en 1998, alors que je rédigeais une pièce de théâtre accompagnée d’un concept scénographique. L’une des scènes devait nous montrer des gens sur un chantier de construction en train de creuser une fondation. Au fil des dialogues et de la trame générale, un bout de terrain s’élevant tout doucement pendant le creusage, sous l’action de vieux crics de voiture prolongés de manches de pelles ; un éclairage rasant devait effleurer le tapis de faux-gazon pour projeter une ombre toujours plus grande et noire sur le sol, là où se trouvaient plongés les protagonistes en train de pelleter. Cette pièce n’a jamais été jouée.

Dans le fond, je ne viens pas du milieu du théâtre, ce qui toutefois ne m’empêche pas d’avoir un penchant pour ce qu’on appelle la convention théâtrale. Mes sculptures de cette époque étaient justement le plus souvent des machines de facture un peu Léonardesques dédiées à des missions supérieures (engins volants, machines à pardonner …) et tablant pour ce faire sur une complicité tacite des gens. Or justement, cet accessoire de scène suggérant le creusage d’un terrain s’est retrouvé comme les autres au rancart dans une grange, pendant plus de dix ans.

C’est donc beaucoup plus tard que je l’ai ressorti, cependant je n’allais même pas en faire une sculpture. Occasionnellement, certains de mes objets les plus ambitieux sont à la recherche d’un espace un peu différent de celui que nous habitons, un environnement favorable aux missions supérieures. Une zone alternative où, comme au théâtre, ils sauraient mieux s’exprimer.

J’ai donc essayé de faire évoluer cette machine dans un certain cadre qui lui, relève de la photographie. La convention allait se jouer 2009, sous un titre qui veut dire quelque chose d’un point de vue matériologique. Dans l’industrie, la délamination est un cisaillement dans le sens de l’épaisseur.

Une bonne douzaine d’années plus tard, elle est tirée en grand format et fait l’objet d’une présentation en collectif au centre-ville de Drummondville : le Musée à ciel ouvert!

Délamination
Musée à ciel ouvert, Drummondville

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s